Biologie du vers

Le Seigneur des anneaux, meilleur recycleur de la nature et intestin de la terre… mais comment fait-t-il ?…

  • Il est hermaphrodite.
  • Il n’a ni yeux ni dent. Il se repère au moyen d’organes sensibles à la lumière.
  • Il possède par contre 4 cœurs et 3 paires de reins !
  • Il respire à travers la peau.
  • Il se déplace grâce aux minuscules soies qu’il possède sur chacun des segments qui composent son petit corps (entre 80 et 120).

Sa structure

Le saviez-vous ? Le ver possède 4 cœurs et 3 paires de reins ! Le ver de terre ne possédant pas d’yeux, il se repère au moyen d’organes sensibles à la lumière. Son corps est formé de segments.
C’est-à-dire de petits anneaux qui entourent toute la longueur du corps. Ce ne sont en fait que des plis de la peau.
Chaque segment est garni de quatre paires de courtes soies (ou poils) sur la face ventrale (vers tempérés) ou d’une rangée de soies tout autour (nombreuses espèces tropicales), ce qui aide au déplacement et à explorer l’environnement.
Les deux premiers segments et le dernier n’ont pas de soies et ont un rôle particulier : pointe pour le premier, bouche pour le deuxième, anus pour le dernier.
Le premier segment est appelé prostomium, le second peristomium et le dernier pygidium.

Son système circulatoire

Le système circulatoire comprend un gros vaisseau dorsal contractile où le sang est propulsé vers l’avant.
Cinq à sept paires de cœurs latéraux reprennent le sang et l’envoient vers l’arrière dans un vaisseau ventral.

Son système digestif

Le tube digestif est assez élaboré et comprend une bouche, un pharynx qui peut servir de ventouse pour tirer les aliments dans les galeries et de broyeur pour les triturer.
Les aliments passent ensuite dans le jabot, reçoivent un apport de carbonate de calcium des glandes de Morren, passent dans le gésier qui continue le broyage et atteignent enfin l’intestin.
C’est là qu’est produit le complexe argilo-humique.

Le ver de terre ne possédant pas d’yeux, il se repère au moyen d’organes sensibles à la lumière. Son corps formé de segments et de soies qui lui permettent de se mouvoir; la tête indiquant généralement le sens de son déplacement.

Sa respiration

Dépourvu de poumons, l’Eisenia respire par sa peau toujours humide et visqueuse qui permet le passage de l’oxygène. Attention, son corps doit rester humide pour permettre la respiration !
Aussi un ver de terre exposé à la lumière et à la sécheresse est voué à la mort.

Sa reproduction

Le ver de terre est hermaphrodite, ce qui signifie qu’il possède aussi bien les organes mâles que les organes femelles. Néanmoins, il ne peut pas se reproduire tout seul.

 

L’accouplement se fait entre deux individus se positionnant tête-bêche et de par ce fait, juxtaposant leurs organes.

Le clitellum glissera sur le corps et récoltera les cellules mâles et femelles.
Arrivé en fin de parcours, l’enveloppe se refermera aux extrémités et formera le cocon.
Ils pondent plusieurs centaines d’œufs par an et les œufs contiennent plusieurs petits (uniquement chez le ver de compost).
Le lombric, quant à lui, ne produit que quelques petits par an

ALLO MES VERS

L'équipe est à votre écoute
du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h
au 04 67 31 75 23

LIVRAISON GRATUITE

en France Métropolitaine,
Disponible pour les pays de l’Union Européenne,
Pour les DOM TOM, nous consulter.

Pin It on Pinterest

Share This