Les 3 espèces de vers

Les vers de terre actuels remontent au mésozoïque, environ 200 millions d’années.
Ils vivaient dans l’eau ?! Eh oui, leurs ancêtres vivaient dans l’eau. Et ils ont fait leur évolution principale au même moment que les plantes à fleurs, il y a environ 100 millions d’années.

Les 3 espèces de vers, tout savoir

Ils sont devenus habitants de la terre à partir de la formation du sol, par l’interaction de la végétation, du climat et des roches primitives. L’évolution des vers a continué avec l’apparition des plantes.
Les vers de terre appartiennent à de nombreuses espèces et, dans un milieu donné, on trouve facilement une dizaine d’espèces différentes, tous hermaphrodites.

En fonction de leur mode de vie, de leur taille, de leur habitat, de leur comportement et de leurs ressources alimentaires les vers de terre se répartissent en trois grandes catégories : épigés, anéciques et endogés.

Les vers de surface (les épigés)

En bref:

Ils agissent en surface, se nourrissent directement de matière organique et de végétaux en décomposition ; ce sont entre autres les vers de compost

Ils sont petits et fins, ils mesurent 5 à 10cm maxi
Ils vivent à la surface du sol, au niveau de la litière et dans les matières organiques en décomposition. Ce sont des décomposeurs. On les trouvera également dans les excréments des grands herbivores ou dans le bois humide en cours de décomposition.
Ce sont entre autres les vers de compost. On les trouvera également dans les excréments des grands herbivores ou dans le bois humide en cours de décomposition.Ils sont parfois utilisés de façon industrielle pour produire du « lombricompost » et pour traiter les ordures ménagères (lombricompostage ou vermicompostage, terme utilisé en Belgique et au Canada). Certaines espèces sont élevées pour servir d’appâts pour la pêche.
Peu protégés, ils subissent une forte prédation qu’ils compensent par une fertilité élevée (42 à 106 cocons par adulte et par an). Quand la nourriture est abondante et les conditions climatiques favorables, ils peuvent se multiplier très rapidement. Leurs cocons, qui résistent à la sécheresse, assurent la survie de l’espèce.

Les vers dans la terre (les endogés)

En bref:

Ils creusent de profondes galeries et se nourrissent de terre mélangée à la matière organique ;

Ils sont de taille moyenne.
Ils vivent en permanence dans le sol où ils creusent des galeries horizontales, peu profondes.
Ils se nourrissent de terre mélangée à la matière organique; ils représentent 20 à 50 % de la biomasse des terres fertiles .Ils ne sont pas pigmentés. Ils ont une fécondité moyenne de 8 à 27 cocons par adulte et par an. En période de sécheresse ils tombent en léthargie (diapause) et on les trouve enroulés sur eux-mêmes. Les vers endogés présentent des modes de vie assez différenciés. Certains sont filiformes et s’installent le long des racines, d’autres forment des pelotes dans les couches profondes du sol, à proximité des drains, et filtrent l’eau dont ils séparent les particules organiques. On en connaît aussi qui sont prédateurs d’autres vers de terre.

Les vers qui sortent de terre (les anéciques)

 

En bref :

Ils cherchent leur nourriture à la surface du sol puis la distribuent en profondeur grâce aux galeries verticales qu’ils creusent.

Ce sont eux que l’on trouve lorsqu’on retourne la terre du jardin.
S’il n’y a pas de vers de terre dans votre jardin ce n’est pas bon signe…
Ils vivent dans des galeries verticales et viennent « faire leurs provisions » à la surface du sol tout en restant prudemment accrochés par la queue à l’entrée de leur terrier. Les feuilles et les débris organiques qu’ils peuvent entraîner dans leurs galeries sont ingurgités avec de la terre. Les excréments sont déposés à la surface du sol sous forme de tortillons appelés aussi turricules. Des trois groupes ce sont eux qui ont la fécondité la plus réduite, soit de 3 à 13 cocons paradulte et par an. En Europe tempérée les vers anéciques représentent 80 % de la masse totale des lombrics. En période estivale ils tombent en léthargie. Le plus grand vers anécique de la faune française dépasse 1 mètre de long. On le trouve par chez nous, c’est le Lombricus Terristris Montpellieris.

Mini Blog Info

Certains vers de terre d’Amérique centrale et du Sud peuvent atteindre 5 mètres.Et les plus grandes espèces de vers se trouvent en Australie (Vers du Gippsland) et en France dans la région de Montpellier (Lombricus Terristris Montpellieris).

Attention on compte 3627 espèces de vers de terre et 150 espèces en France.
Animaux sacrés en Grece et en Egypte !!
Cléopâtre (69-30 av. J.C.) avait même édicté une loi interdisant d’exporter les vers de terre.
Accusés à tort au 18eme de manger les racines des plantes !! mais ils ont pas de dents !

ALLO MES VERS

L'équipe est à votre écoute
du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h
au 04 67 31 75 23

LIVRAISON GRATUITE

en France Métropolitaine,
Disponible pour les pays de l’Union Européenne,
Pour les DOM TOM, nous consulter.

Pin It on Pinterest

Share This